Dédié au soutien du bien-être physique, mental, spirituel et émotionnel des Premières Nations.

Notre travail Travailler avec les soignants, les décideurs politiques et les communautés pour promouvoir la santé holistique des Premières Nations.

Les peuples autochtones sont touchés de manière disproportionnée par le handicap, la toxicomanie et les problèmes de santé mentale. Si l’on ajoute à cela les répercussions de la pandémie, les Premières Nations connaissent bien plus de problèmes de santé que les autres communautés canadiennes. Le Secteur de la santé de l’APN s’efforce de promouvoir des soins de santé équitables et autodéterminés, ainsi que des approches holistiques fondées sur la culture pour favoriser le bien-être des Premières Nations.

Le taux d’Autochtones souffrant d’un handicap est de 20 à 50 % supérieur à celui des autres Canadiens.

Selon Statistique Canada, environ un tiers des membres des Premières Nations et des Métis vivant hors réserve ont un handicap.

Les membres des Premières Nations sont plus susceptibles de recevoir un diagnostic de maladie chronique.

56 % des membres des Premières Nations déclarent avoir reçu un diagnostic d'une ou de plusieurs maladies chroniques, contre 48 % des autres Canadiens.

Les Autochtones sont touchés de manière disproportionnée par les problèmes de santé mentale.

Par exemple, on estime que le taux de suicide chez les Premières Nations est de cinq à six fois plus élevé que chez les populations non autochtones.

Les personnes âgées des Premières Nations sont plus susceptibles de souffrir d'isolement social que les personnes âgées non autochtones.

Parmi les personnes âgées autochtones vivant en milieu urbain, 23 % disposent de faibles revenus, contre 13 % des personnes âgées non autochtones.

Aperçu Vitrine des rapports du secteur de la santé

Téléchargez des rapports et des documents de référence à jour sur la santé et le bien-être des Premières Nations au Canada :

Notre droit à la santé : les perspectives des Premières Nations à travers les générations

 

Notre droit à la santé: Les perspectives des Premières Nations à travers les générations

Partager des pratiques honorantes dans le continuum de soins : Table ronde nationale sur les soins palliatifs et de fin de vie des Premières Nations

 

Partager des pratiques honorantes dans le continuum de soins:: Table ronde nationale sur les soins palliatifs et de fin de vie des Premières Nations
Seven Generations Continuum of Care Continuum de soins sur sept générations
   
   

Initiatives et priorités Les domaines d'action, les initiatives et les comités à l'origine des changements à apporter en ce qui concerne la santé et le bien-être des Premières Nations.

Le continuum de soins sur sept générations

La résolution 19/2019 sur le continuum de soins sur sept générations reste un principe directeur pour le Secteur de la santé de l’APN. Elle oriente notre travail et influence nos homologues en vue de démanteler les approches conventionnelles cloisonnées de programme par programme ainsi que de construire un continuum de soutiens et de services et de combler les lacunes de longue date et croissantes en matière de soins continus pour les Premières Nations. Selon sa vision, le bien-être est lié à la santé, au bien-être social et économique et aux soins continus pour les Premières Nations à mesure que celles-ci vieillissent et que leurs besoins en matière de soins évoluent.

Le Secteur de la santé de l’APN travaille actuellement avec ses partenaires pour s’assurer que l’objectif du gouvernement fédéral visant à revoir les programmes de soins à domicile et en milieu communautaire et de soins de longue durée reflète une approche des soins fondée sur la culture, holistique et à double regard, qui soutient adéquatement les personnes, les familles et les communautés des Premières Nations, car leurs besoins sont variés, uniques et évolueront tout au long de leur vie.

Le Secteur de la santé de l’APN continuera de plaider en faveur d’un modèle holistique accessible pour tous les domaines de la santé, axé sur l’individu et la communauté, régi par les Premières Nations, collaboratif et intégré dans le système de soins de santé au sens large, assurant le bien-être sanitaire, social et économique, adapté à la culture, intégrant la médecine traditionnelle comme partie intégrante des soins, applicable et durable pour les sept générations suivantes et enfin disposant des données et des informations nécessaires pour gérer et évaluer efficacement les services.

Le bien-être mental

Le bien-être mental des Premières Nations constitue une grande priorité du Secteur de la santé, une priorité qui comprend les dossiers visant à traiter nos traumatismes coloniaux. Le cadre du Continuum du bien-être mental des Premières Nations figure au cœur de ce travail. Il s’agit d’un cadre qui fournit aux Premières Nations un outil pour les aider à orienter leurs approches du bien-être.

Le Continuum est également utilisé pour guider le travail et les discussions sur la promotion de la vie et la prévention du suicide en instillant un sentiment d’espoir, d’appartenance, de sens et de but. En plus du Continuum, le Secteur de la santé concentre ses efforts sur l’abus et la consommation de substances en utilisant le cadre Honorer nos forces comme feuille de route pour gérer la consommation de toutes les substances qui ont une incidence sur la communauté. Les deux cadres soulignent l’importance de la culture comme fondement du mieux-être.

Le Programme de soutien en santé – résolution des questions des pensionnats indiens (PSS-RQPI) est un programme issu de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens qui vise à fournir un soutien en santé mentale et émotionnel aux survivants et à leur famille. Dans le budget de 2021, le financement du PSS-RQPI a été prolongé jusqu’en 2024. Le Secteur de la santé continue de réclamer un engagement plus ferme de la part du Canada pour soutenir les survivants des instituts résidentiels et leur famille.

Le travail dans ce domaine est orienté par l’expertise des partenaires des Premières Nations, la Thunderbird Partnership Foundation et le First Peoples Wellness Circle. Le Secteur de la santé est également guidé par le Comité sur le bien-être mental, un comité national qui fournit une expertise et des connaissances techniques sur les questions de santé au niveau national, régional et communautaire concernant la santé mentale, les dépendances et les questions connexes.

La COVID-19

Le Secteur de la santé de l’APN a été guidé par la Résolution 03/2020, Répondre aux préoccupations et aux besoins prioritaires des Premières Nations liés à la COVID-19, et le groupe de travail sur la COVID-19 pour établir la façon dont les Premières Nations ont lutté contre la pandémie. Ce travail s’est avéré essentiel, d’autant plus que la pandémie a eu des répercussions disproportionnées sur les Premières Nations et a exacerbé les fardeaux socio-économiques et sanitaires qu’elles continuent de subir.

Le rôle du Secteur de la santé de l’APN tout au long de la pandémie a consisté à faciliter la communication et à plaider auprès de tous les gouvernements pour la prise de mesures de planification, de préparation et d’intervention qui répondent aux besoins uniques et divers des Premières Nations du Canada. Cela signifie que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux doivent dialoguer de manière significative avec les Premières Nations pour assurer la priorité de la vaccination, la fourniture d’équipement de protection individuelle, l’élaboration de messages de santé publique adaptés à la culture et la résolution des pénuries aiguës et continues de ressources humaines en santé auxquelles se heurtent de nombreuses communautés. Le soutien et la défense de la santé publique sont essentiels, car la pandémie continue de nuire à la vie et aux moyens de subsistance des Premières Nations.

Le leadership et le renforcement des capacités pour apporter des solutions communautaires ont revêtu une grande importance tout au long des nombreuses vagues de la pandémie. En vue du rétablissement après la pandémie, il sera nécessaire de comprendre les leçons tirées et les solutions communautaires afin de déterminer la meilleure façon de réagir aux futures épidémies et urgences de santé publique. Dans le cadre de cette collecte d’informations, le Secteur de la santé de l’APN a produit les documents suivants :

La loi distincte sur l'accessibilité pour les Premières Nations

Des résolutions nationales confèrent à l’APN le mandat de consulter les Premières Nations en vue d’élaborer une loi distincte sur l’accessibilité pour les Premières Nations, et pour défendre les intérêts des membres des Premières Nations de toutes capacités (handicaps).

La Loi canadienne sur l’accessibilité (LCA) a reçu la sanction royale en 2019 et, en 2026, les Premières Nations seront assujetties à la LCA. En 2021, la première série de règlements en vertu de l’ACA est entrée en vigueur et une période d’exemption de cinq ans a été allouée pour pouvoir tenir des consultations avec les Premières Nations sur l’application de l’ACA.

En 2017, l’APN a entamé des consultations avec les personnes handicapées des Premières Nations et les gouvernements des Premières Nations pour obtenir une orientation concernant les priorités législatives de l’ACA et les options juridiques dont les Premières Nations doivent tenir compte dans l’élaboration d’une loi distincte sur l’accessibilité des Premières Nations. Au cours des derniers dialogues, l’APN a communiqué aux Premières Nations un projet de guide de discussion pour la loi distincte sur l’accessibilité des Premières Nations et un sondage combiné. L’ACA porte sur :

  • l’emploi,
  • l’environnement bâti (c’est-à-dire les immeubles de bureaux, les habitations, les installations publiques),
  • l’information et les communications,
  • les marchés publics,
  • les transports,
  • la conception de programmes et de services.

L’APN s’efforce de faire de l’organisation un modèle d’accessibilité pour les Premières Nations, notamment par l’introduction inaugurale de la langue des signes, lancée lors de l’Assemblée générale annuelle de juillet 2022, par les défenseurs des sourds des Premières Nations. L’APN plaide auprès du gouvernement fédéral en faveur d’investissements majeurs pour répondre aux grandes priorités définies dans l’ACA et pour obtenir des ressources pour mener un dialogue continu avec les Premières Nations.

Documents Les dernières ressources sur ce sujet.

Tout voir 30 Documentsarrow_forward
Voici nos derniers rapports, résolutions et autres documents sur le sujet de Santé & Bien-être. Pour consulter d'autres documents sur ce sujet, ainsi que tous les autres documents publics de l'APN, visitez la Bibliothèque de documents.

L’Assemblée des Premières Nations s’engage à rendre tous ses sites et produits numériques accessibles aux personnes handicapées. Nous améliorons continuellement l’expérience des utilisateurs tout en appliquant les normes d’accessibilité pertinentes : nous nous efforçons d’atteindre ou de dépasser les directives d’accessibilité du contenu Web (WCAG 2.1) de niveau AA du W3C pour toutes nos offres numériques.

Dernières nouvelles

Tout voir

Recevoir notre bulletin

Recevez les dernières mises à jour de l'APN.

Communiquer avec nous

Communiquer avec l'Assemblée des Premières Nations

Assemblée des Premières Nations
50, rue O’Connor Bureau 200
Ottawa (Ontario) K1P 6L2

Carte et itinéraire

Tél: +1 (613) 241-6789
Sans frais: +1 (866) 869-6789

Téléc.: +1 (613) 241-5808

To top